Le label HS2

  • 31 juillet 2016
Hands of young woman holding the hands of an elderly person

Qu’est-ce que le label HS2 ?

maison-retraite

Le label Haute Sécurité Santé, veut favoriser le maintien des seniors à leur domicile.
Que ce soit en logement neuf ou rénové, il vise à aider au maintien à domicile les personnes à mobilité réduite.
Ce label est mis en place depuis janvier 2016.
Un enjeu essentiel pour les personnes de plus de 60 ans qui seront plus de 20 millions d’ici à 2030.
Seul 10% des Français estiment pouvoir assumer financièrement un parent devenu dépendant à son domicile.
La labellisation a été confiée à l’organisme Apave certification, qui explique à la différence d’autres labels, cette démarche « évalue la personne dans tout son environnement« .
Le label HS2 prend en compte la qualité du logement, le matériel proposé, la sécurité des locaux mais aussi la proximité de certains services tels que les commerces, les établissements culturels ou de santé.
Ce label répond au développement des besoins de santé, de sécurité et de solidarité dans le logement, le label permet de répondre au besoin de bien vieillir chez soi et en sécurité.
Le label HS2 a un impact significatif sur les frais d’hébergement, en permettant de garder une personne à son domicile cinq ans supplémentaire, le label engendre une économie de 300 000 €.
Cette démarche d’amélioration du logement coute entre 6 000 € et 12 000 €.
Grâce à ces travaux d’aménagement, il est possible de revaloriser un bien immobilier. En s’appuyant sur 200 points d’évaluations, le logement peut obtenir ce label Haute Sécurité Santé.

Il s’agit d’un label progressif visant quatre niveaux (minimal à optimal) en tenant compte de l’environnement des lieux et des services. Avec une vérification régulière du niveau de labélisation tout les deux ans, il sera possible de gagner ou de perdre des macarons représentant le niveau de label.
Cela intéresse les particuliers, qui souhaiteraient valoriser leur bien, les bailleurs sociaux et privés ou les porteurs de projets immobiliers ainsi que l’hôtellerie. Les collectivités locales peuvent avoir un intérêt à obtenir cette certification.

Les personnes de 60 ans ou plus passeront de 15 millions, aujourd’hui, à 18,9 millions en 2025 et près de 24 millions en 2060 (INSEE). Le nombre des personnes de plus de 85 ans va presque quadrupler d’ici 2050, passant de 1,4 million aujourd’hui à 4,8 millions. En 2060, une personne sur trois aura plus de 60 ans.
77% des Français souhaitent vieillir chez eux (source : Etude OCIRP, France Info, Le Monde, 2016)
6% des logements sont adaptés à la perte d’autonomie (Anah 2013)

Sources : Batiactu, Stéphanie Odéon, le 12/07/2016

  • 31 juillet 2016